Ma tante DD

A chaque fois, que je pense au Titanic, je me souviens de ma tante, ma grande tante Andrée. Quand enfant, j’allais à Poissy avec ma mère, je me rendais chez sa tante pendant qu’elle allait aider la mienne dans son magasin. La grande tante DD était une personne vive et enjouée. Tout était possible avec elle. Nous allions souvent au cinéma ensemble et en 1973 nous sommes partis voir l’aventure du Poséidon. Une catastrophe maritime dans le genre de celle du Titanic. J’avais 9 ans, et j’avais été très impressionné par ce film. C’est à ce moment là que ma tante me parla du Titanic. Pour elle, c’était son premier vrai souvenir d’enfance, celui qu’elle avait vécu des jours durant et dont tout le monde parlait à son époque. Elle était née 3 mois avant le nouveau siècle, le vingtième siècle. Elle avait donc 12 ans et demi quand cette catastrophe arriva. Pourtant, elle n’avait aucun lien, aucune connaissance à bord. Juste le souvenir des conversations des adultes. C’est ce souvenir qu’elle conserva sa vie durant. Et moi qui me rapprochait peu à peu de cet âge qui l’avait marqué, on aurait dit qu’elle voulait me faire partager ce souvenir, pour qu’il devienne aussi celui qui aurait marqué mon enfance. En fait, aussi loin que je cherche dans mes souvenirs, des films comme « L’aventure du Poséidon », « l’ile sur le toit du monde », « King Kong » étaient autant de films et de liens qui nous ramenaient inexorablement vers le Titanic… Et dans ces souvenirs d’enfance, il y avait aussi cette Bible familiale dans laquelle, il y avait les noms de ses ancêtres, pas beaucoup, mais quatre générations qui s’étaient transmis ce livre, qui lui-même était un grand livre de généalogie. Et voila comment âgé de douze ans, je commençais ma généalogie, pour savoir qui étaient ces personnes sur ces vieilles photos. Titanic et généalogie, 2 passions distinctes, sans liens qui pourtant un jour se rejoindront.

Read More